Un Observatoire Energie Climat pour Orléans Métropole

2 décembre 2021

— Dans le cadre du schéma directeur énergie d’Orléans Métropole, Artelys a mis en place avec les services métropolitains une plateforme web de suivi des données énergétiques territoriales.

Ce dispositif permet de visualiser des indicateurs d’importance comme la consommation énergétique, la production énergétique, les émissions de gaz à effet de serre du secteur énergétique, les potentiels des différentes énergies renouvelables, la précarité énergétique, les efforts de rénovation depuis 2012, et ce avec un pas de temps annuel. L’observatoire permet de saisir un aperçu des équilibres au niveau métropolitain et d’identifier certaines données à l’échelle du quartier.

Cet outil est incorporé dans la boîte à outils des assises de la transition énergétique, portées par Orléans Métropole en 2021. Elle inclut également des présentations portant sur le diagnostic métropolitain utilisant les données de l’observatoire.

Par cette réalisation, Artelys contribue à la diffusion des données en libre accès fournies par les opérateurs de réseaux et les observatoires régionaux, et appuie les collectivités territoriales dans leur transition énergétique, tout en quantifiant la représentation des enjeux énergétiques de demain d’Orléans Métropole auprès des citoyens.

Un outil pérenne et à usages multiples

Grâce à cet outil évolutif, Orléans Métropole peut suivre la réalité énergétique de son territoire et la comparer aux objectifs métropolitains. Cet observatoire permet de dresser un diagnostic précis du profil énergétique d’Orléans Métropole en 2017, qui a servi aux travaux subséquents du Schéma Directeur Energie, via une scénarisation réalisée avec la solution Artelys Crystal City et la définition d’un plan d’actions.

L’observatoire incorpore également un cadastre solaire du photovoltaïque au sol et sur parking ainsi qu’un cadastre du photovoltaïque sur toiture détaillé réalisé par In Sun We Trust, permettant d’identifier le potentiel d’irradiation de chaque toiture de la métropole.

Enfin, des données issues des services métropolitains sont intégrées à l’observatoire, telles les bornes de recharge électriques publiques ou les montants des aides à la rénovation sur le territoire.

Une utilisation avancée des bases de données publiques

Dans ce projet, Artelys a mis son expertise des traitements des données énergétiques territoriales publiques au service d’Orléans Métropole.

Pour établir le profil de consommation énergétique d’Orléans Métropole à la maille IRIS (environ 2000 habitants), Artelys s’est appuyé sur un vaste ensemble de données publiques telles que les consommations de gaz et d’électricité à la maille IRIS publiés par le Ministère de la Transition écologique, les consommations de pétrole et biomasse publiées par l’observatoire régional ODACE, et les a complétées avec les données transmises par les opérateurs des réseaux de chaleur locaux comme la SODC (Société Orléanaise de Distribution de chaleur). Artelys a croisé ces consommations avec des données descriptives du territoire afin de les désagréger sectoriellement (en emploi dans les secteurs professionnels via la base SIRENE, et par logement dans le secteur résidentiel via le fichier des logements, par exemple en 2015), puis par usage via des décompositions type fournies par l’ADEME. Ces consommations ont été enfin corrigées du climat grâce à l’usage de données de températures locales.

Artelys en a ensuite déduit les factures énergétiques territoriales (budget annuel dépensé pour subvenir aux consommations d’électricité, de gaz, de biomasse, etc.) via différentes bases de données de prix ainsi que les émissions via les facteurs d’émission publics de la Base Carbone (pour les émissions de gaz à effet de serre) de l’ADEME et de la base OMINEA (pour les NOx et les particules fines) du CITEPA.

Pour établir le profil de production énergétique d’Orléans Métropole, Artelys s’est basé sur les données publiques d’ENEDIS pour le photovoltaïque, les données de l’observatoire régional ODACE pour le bois énergie, et les données des réseaux transmises par les opérateurs de réseau de chaleur locaux. En particulier, l’observatoire permet aux citoyens d’Orléans Métropole de tracer précisément l’évolution des combustibles de leur réseau de chaleur, et le développement des énergies renouvelables.

Le mot d’Orléans Métropole

« L’observatoire de l’énergie est un outil de suivi de données énergétiques à comparer avec les objectifs fixés, ce qui en fait un outil d’aide à la décision. Son libre accès via internet permet de partager ces constats avec le public, ce qui rentre dans une logique de transparence favorisant l’implication citoyenne. »

Cyril Beucher, Chargé de mission Développement des énergies renouvelables, Orléans Métropole.

Le mot d’Orléans Métropole

« L’observatoire de l’énergie un outil de suivi de données énergétiques à comparer avec les objectifs fixés, ce qui en fait un outil d’aide à la décision. Son libre accès via internet permet de partager ces constats avec le public, ce qui rentre dans une logique de transparence favorisant l’implication citoyenne »

Cyril Beucher, Chargé de mission Développement des énergies renouvelables, Orléans Métropole

Développement Web et/ou Full Stack

Artelys est à la recherche d’un stagiaire en développement Web et/ou Full Stack pour intervenir dans le développement de la suite logicielle Artelys Crystal.

lire plus
s'abonner à nos newsletters

Pin It on Pinterest

Share This